Lexique et glossaire botanique

Nul ne possède la science infuse, elle demeure un acquis. La botanique est une science qui n'est pratiquement plus enseignée, réglée sur la loi de l'offre et la demande...

Nous vous offrons sur ces pages de quoi combler quelques lacunes: un dictionnaire plutôt large, dont l'immense partie botanique est adaptée ici avec l'aimable autorisation de Mr Rolland Douzet, professeur à l'Université de Grenoble.

Dans ce glossaire viennent également s'ajouter quelques grands botanistes et découvreurs de plantes, ainsi qu'une grande part des épithètes latines qui désignent les plantes et notamment celles qui habitent notre pépinière. En effet, quoi de plus réjouissant de découvrir que Viburnum plicatum f. tomentosum désigne finalement une viorne à feuilles plissées et velues !


Nom
Définition
Jacquemont Victor Jacquemont (1801-1832). Naturaliste, botaniste et ethnologue français, envoyé en mission en Inde par le Muséum National d'Histoire Naturelle aux fins d'études et de collectes botaniques.
Jonciforme Qui rappelle morphologiquement un jonc, en particulier les feuilles ou les tiges rides et cylindriques.
Jussieu Antoine de Jussieu (1686-1758). Médecin et botaniste à Montpellier, il vint en 1708 à Paris, puis fit un voyage botanique en Normandie et en Bretagne. Il fut admis en 1711 à l'Académie des sciences.
Jussieu Bernard de Jussieu (1699-1777). Médecin et botaniste. En 1725, il publia une édition augmentée de l'Histoire des plantes des environs de Paris, de Tournefort. Il distribua les plantes suivant une méthode naturelle, basée sur l'ensemble de leurs rapports. On peut remarquer au Jardin des Plantes le cèdre du Liban qu'il apporta dans son chapeau en 1734, et qui est devenu le plus grand arbre du jardin.
Jussieu Joseph de Jussieu (1704-1779). Frère des précédents. Ingénieur, naturaliste et médecin, il accompagna, en qualité de botaniste, les astronomes qui allèrent en 1735 au Pérou mesurer un arc du méridien. Après que ses collègues furent repartis pour l'Europe, il continua de parcourir l'Amérique du sud pour y poursuivre ses recherches et ne revint en France qu'en 1771, après 36 ans d'absence. Il avait envoyé au Jardin du Roi un grand nombre de graines et d'échantillons de végétaux.
Jussieu Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836). Neveu d'Antoine, de Bernard et de Joseph de Jussieu. Médecin et botaniste, il fut nommé en 1777, démonstrateur dans le même établissement à la place de son oncle et fut admis en 1773 à l'Académie des sciences.



© Pépinière Arnaud Villeroy 2007-2018
Conception et réalisation : Corinne et Arnaud Villeroy